Objectif sport

Analyses et billets d'humeur de passionnés du sport

01 décembre 2009

Un Grant Môssieur

Le toucher de balle.


La technique aérienne, l’aristocratie de la balle orange suintant à chaque pas.



Les difficultés physiques, la carrière quasi brisée et le comeback arizonien plein de classe, après la rouille en fond de cale floridienne.

Grant Hill,

mon basketteur chéri d’il y a quelques années, nous rejoue un Thriller sur du velours,

transcendant sa fragilité pour jouer des prolongations survitaminées.


Pour cela, pour le jeu sublime et inutilement collectif mené par son coéquipier canadien aussi incapable de défendre que de faire plus de 20 secondes sans réussir une passe décisive,


regardez vers Phoenix.


Tout couchant qu’il soit, ce Twilight des vieux Suns qui dynamitent la saison NBA est le seul digne d’observation sur les écrans, grands ou petits.


Allez,

Amare Stoudemire,

montre-leur à tous que Dwight Howard n’est pas le seul big man surdimensionné de la Ligue US, et emmène donc tes papys aussi loin que dans nos rêves faits de beau basket et de courses aussi folles qu’éternelles.

 

 

Posté par RamonDiaz à 16:37 - Basket-ball - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

  • Who knows

    Personnellement, je ne suis pas sûr que les Suns voyageront très loin et pense qu'ils finiront par se coucher avant d'atteindre l'horizon. Il fera bientôt nuit sur leurs ambitions, non ?

    Posté par JBugnicourt, 01 décembre 2009 à 18:18
  • J'suis d'accord avec JP.
    Pas mieux...

    Posté par Jérôme, 02 décembre 2009 à 09:27

Poster un commentaire